comparatif-de-mutuelle.net - Comparateur Mutuelle Optique en ligne


Dépense annuel
en optique :
Soins dentaires :
Hospitalisation prévue cette année ?
Médecine non remboursée
(Osthéopatie, acupuncture...)
Dépassements d’honoraires ?


La santé de vos yeux et la sécurité sociale

Notre système de sécurité sociale obligatoire est régulièrement en déficit, ce qui ne lui permet pas de remédier à ses insuffisances et notamment au fait qu'il rembourse très mal les soins d'optique. En effet, si un médecin ophtalmologiste constate que vous avez besoin de verres correcteurs, la sécurité sociale vous remboursera les 6/10e d'un tarif conventionnel s'élevant à 2,84 € pour la monture et à un montant se situe en moyenne à 10 € pour les verres. Il est clair que la somme que vous toucherez n'aura pas grand-chose à voir avec votre dépense qui variera entre 270 et 600 € en fonction des caractéristiques des verres que votre ophtalmologiste vous aura proposés. Les remboursements sont un peu plus élevés pour une correction visuelle prescrite à des enfants, mais ils demeurent nettement insuffisants.

Il en résulte que malheureusement une proportion non négligeable de la population française renonce à faire soigner ses yeux en raison du coût des verres correcteurs. En conséquence, cette population subit un inconfort visuel permanent et elle est exposée à des maux de tête ainsi qu'à une fatigue accrue. De plus, celui qui a un problème visuel non corrigé risque de ne pas pouvoir conduire une voiture. En effet, une bonne vue est indispensable pour pouvoir conduire en toute sécurité.

Par ailleurs, il ne faut pas se faire d'illusions sur l'évolution des remboursements de la sécurité sociale pour ce type de soins, car cet organisme accumule les déficits année après année. En conséquence, les prestations qu'il offrira pour les traitements optiques ne sont pas près de s'améliorer.
En conséquence, la seule solution consiste à choisir une mutuelle offrant un bon niveau de remboursement pour tout traitement de correction visuelle. De plus, la mutuelle aura l'avantage d'améliorer les remboursements de la sécurité sociale pour les soins suivants :

La sélection d'une mutuelle pour vos yeux

Pour bien choisir votre mutuelle, il faut commencer par évaluer vos besoins. En conséquence, il est conseillé de consulter un médecin oculiste pour que celui-ci fasse un examen complet de vos yeux. Il pourra vous indiquer quels sont les soins ou les traitements de correction dont vous risquez d'avoir besoin à l'avenir compte tenu de vos antécédents de santé et des pathologies oculaires ayant affecté vos parents ainsi que vos grands-parents. Votre conjoint et vos enfants doivent également bénéficier de cet examen, surtout si des problèmes oculaires ont été détectés lors d'une visite médicale périodique.

Après ces examens médicaux, il faut tenir compte du fait que vos lunettes pourraient être brisées lors d'une chute ou d'une agression survenant dans le métro ou lors de votre retour chez vous tard le soir. Il convient donc de vérifier si le remplacement de vos lunettes pourrait être pris en charge dans cette hypothèse et s'il en est de même pour les lunettes qui seraient prescrites à l'un de vos enfants (surtout s'il pratique un sport présentant des risques de chute ou de blessure).

D'autre part, n'oubliez pas que votre ophtalmologiste peut être amené à vous proposer une modification de votre correction visuelle. Il faut donc vérifier les conditions dans lesquelles votre nouvelle paire de lunettes pourra vous être remboursée.

Enfin, tenez compte du questionnaire médical que la mutuelle peut vous demander de compléter et du fait que ce document doit être rempli sincèrement si vous tenez à éviter tout refus de prise en charge consécutif à une réponse inexacte. En conséquence, il est parfois préférable de choisir une mutuelle qui ne vous demande pas de remplir ce type de questionnaire.

Après avoir anticipé vos futurs besoins de correction visuelle, il faut examiner avec rigueur les formules proposées par chacune des mutuelles que vous mettez en concurrence. Vous devez en premier lieu vérifier si chaque organisme s'engage à vous rembourser vos paires de lunettes en vous versant un montant fixe déterminé à l'avance ou s'il promet un remboursement fixé sous forme d'un pourcentage du remboursement de la sécurité sociale. En effet, si une mutuelle vous promet un remboursement de 600 % du tarif de la sécurité sociale, vous ne toucherez que quelques dizaines d'euros, ce qui n'est guère avantageux.

Examinez aussi les remboursements proposés pour les autres soins des yeux et notamment ceux dont vous pourriez bénéficier si vous devez subir une intervention chirurgicale, car ces opérations ne sont pas toujours très bien remboursées par la sécurité sociale et elles peuvent être coûteuses. En ce qui concerne, les traitements de rééducation de la vue et les traitements médicamenteux, les mutuelles prennent le plus souvent en charge la part non remboursée par la sécurité sociale. En outre, il faut tenir compte de l'éventuelle nécessité d'une hospitalisation si vous deviez subir une opération ne pouvant pas être réalisée en chirurgie ambulatoire. Pour ce risque particulier, il est recommandé de prendre connaissance des garanties offertes et notamment de remboursement dont vous pourriez bénéficier pour la couverture du forfait hospitalier et pour une chambre individuelle. Renseignez-vous au sujet des tarifs pratiqués par les cliniques situées dans votre département et ayant une bonne réputation. Enfin, faites votre sélection en commençant par éliminer les mutuelles proposant des prestations trop faibles et en choisissant celle qui offre les meilleurs remboursements moyennant le meilleur tarif.