comparatif-de-mutuelle.net - Comparateur pour Mutuelle santé Gratuit


Dépense annuel
en optique :
Soins dentaires :
Hospitalisation prévue cette année ?
Médecine non remboursée
(Osthéopatie, acupuncture...)
Dépassements d’honoraires ?


Vos frais de santé et les remboursements offerts par la sécurité sociale

En raison des déficits qu'ils accumulent au fil des années, les régimes obligatoires d'assurance maladie remboursent de moins en moins bien les soins médicaux ou dentaires auxquels chacun de nous doit recourir périodiquement. Les insuffisances les plus marquantes se constatent surtout lorsque le patient doit se faire faire une paire de lunettes pour corriger une pathologie visuelle ou lorsqu'il doit demander à son dentiste de lui faire une prothèse pour réparer une dent fracturée ou trop abîmée. En effet, dans ces situations, les remboursements de la sécurité sociale varient entre quelques euros et quelques dizaines d'euros alors que le patient doit débourser une somme souvent comprise entre 300 et 1000 €. Malheureusement, cette situation oblige de nombreux Français à renoncer à certains soins dentaires ou à une bonne correction de leurs problèmes de vue en raison du fait que leurs moyens financiers sont insuffisants.

De plus, si le patient se fait prescrire un arrêt de travail, il subit souvent une perte de revenus plus ou moins importante sauf s'il continue à percevoir l'intégralité de son salaire comme c'est le cas des fonctionnaires.

En outre, si vous devez être hospitalisé, vous devrez souvent payer un cinquième des frais facturés par l'hôpital ou par la clinique. De plus, le forfait hospitalier quotidien sera également votre charge. Il en résulte que vous pouvez vous retrouver avec des frais très lourds qui pourraient déséquilibrer votre budget.

Par ailleurs, si vous souffrez d'une maladie chronique ou d'une longue maladie, seuls les médicaments directement liés à votre pathologie vous sont remboursés à 100 %. Les autres remèdes sont remboursés à un taux variant entre 30 et 70 %, ce qui peut être nettement insuffisant si vous devez prendre régulièrement un médicament (par exemple pour corriger les effets secondaires d'une chimiothérapie qui vous a été proposée en raison d'un cancer).

Il faut aussi tenir compte du risque d'être rendu totalement inapte à exercer une quelconque activité professionnelle par un accident ou par une maladie qui vous laisserait un handicap définitif. Dans ce cas, il faut savoir que les sommes versées par les régimes sociaux sont très faibles et qu'elles permettent tout juste de survivre. Même si vous bénéficiez de prestations complémentaires telles que l'APL, le niveau de vie de votre foyer ne sera pas brillant.

Le rôle d'une mutuelle santé

Une mutuelle est un organisme d'assurance santé à but non lucratif qui fonctionne selon le principe de la solidarité pour combler les insuffisances de la sécurité sociale obligatoire. Les cotisations versées par les adhérents sont entièrement consacrées au paiement des prestations déduction faite des frais de gestion.

Il en résulte qu'en choisissant bien votre mutuelle complémentaire santé, vous pourrez bénéficier de remboursements qui compléteront dans des proportions souvent avantageuses les sommes versées par votre caisse d'assurance-maladie. En conséquence, si vous tombez malade ou si c'est le cas de l'un des membres de votre famille, vos soucis financiers seront nettement diminués notamment dans les cas suivants :

Comment choisir judicieusement votre mutuelle

Il faut toujours commencer par bien recenser l'ensemble de vos besoins ainsi que ceux des personnes qui composent votre foyer. Pour bien évaluer les soins dont vous pourriez avoir besoin à l'avenir, il est astucieux de consulter au moins votre médecin généraliste et votre dentiste ainsi qu'un ophtalmologiste. Ces professionnels de la santé pourront notamment vous informer sur les pathologies qui pourraient vous atteindre compte tenu de celles pour lesquelles vos parents ont été soignés et dont vous pourriez hériter. Il en est de même en ce qui concerne vos enfants si vous en avez. D'autre part, il faut prendre en compte votre âge, celui de votre conjoint, les loisirs ou les sports que vous aimez pratiquer et les garanties dont vous bénéficiez déjà si votre employeur vous a inscrit à une mutuelle d'entreprise ou à un régime de prévoyance. Vérifiez si ces garanties sont suffisantes en comparant le montant des sommes qui vous seront versées chaque mois en cas de perte de revenus résultant d'une maladie et les dépenses mensuelles auxquelles votre foyer doit faire face. Si les garanties ne sont pas suffisantes pour assurer l'équilibre de votre budget, il faut choisir une mutuelle proposant le versement d'une rente mensuelle permettant d'assurer cet équilibre.

Si vos enfants pratiquent des sports, il faut tenir compte du fait qu'ils pourraient se blesser lors d'une séance de sport ou d'une compétition et choisir des garanties suffisantes pour ce type de risque.

En outre, vous avez intérêt à faire le total des sommes que vous avez dépensées pour vous soigner et à rechercher les postes de dépenses qui ont été les plus lourds. S'agit-il des médicaments, des achats de lunettes, des soins dentaires ou d'autres dépenses ? Il conviendra de choisir ensuite une mutuelle qui offre des remboursements élevés pour les soins ayant entraîné le plus de frais pour votre famille.

Il faut aussi comparer de manière très minutieuse les remboursements proposés par chacune des assurances santé que vous mettez en concurrence pour trouver la meilleure mutuelle. Ainsi, si l'une d'elles propose des remboursements calculés en pourcentage par rapport au tarif de convention de la sécurité sociale, sachez que ceci peut être intéressant pour les hospitalisations, mais que ce n'est pas le cas en ce qui concerne le remboursement des prothèses dentaires ou des lunettes. En effet, le tarif prévu par la sécurité sociale étant limité à une centaine d'euros pour une prothèse dentaire et à quelques euros pour une paire de lunettes prescrite à un adulte, votre remboursement sera très limité si la mutuelle le fixe à 200 ou à 300 % du tarif de la sécurité sociale dans ces hypothèses. Il est donc indispensable d'exiger le versement d'un montant forfaitaire si vous tenez à ce que vos frais d'optique ou de réalisation de votre couronne dentaire soient pris en charge correctement. Pour faire votre travail de sélection, consultez un comparateur mutuelle santé qui vous permettra de procéder à l'élimination des organismes dont les contrats ne sont pas adaptés à vos besoins ou à ceux de votre famille. Ainsi, si vous êtes retraité et si vous n'avez plus d'enfants à charge, il est inutile de choisir une mutuelle familiale. D'autre part, si vous évitez de pratiquer tout sport présentant des risques de blessures, vous n'avez pas besoin des mêmes garanties qu'une personne qui pratique assidûment le rugby ou le squash. Par ailleurs, si vous êtes capable d'exécuter vous-même certains gestes médicaux courants tels que les bandages ou les piqûres, vous n'avez peut-être pas besoin d'une mutuelle remboursant intégralement les soins infirmiers.

En revanche, si vous allez régulièrement aux sports d'hiver, il est prudent de choisir une mutuelle pas cher qui vous permettra de bénéficier d'une assistance à domicile en cas de fracture à la jambe. Par ailleurs, n'oubliez pas que même si vous ne devez faire soigner vos dents que rarement, il faut choisir une mutuelle remboursant bien les prothèses dentaires, car personne n'est à l'abri d'une fracture dentaire résultant d'une chute. En outre, si vous devez porter des verres correcteurs coûteux, il est sage de choisir une mutuelle proposant la prise en charge du remplacement de vos lunettes si celles-ci sont brisées accidentellement. Il faut aussi examiner avec soin les remboursements proposés en cas d'hospitalisation si vous tenez à être soigné dans une clinique privée offrant à la fois un haut niveau de qualité en ce qui concerne les soins et un excellent confort hôtelier. Il faut donc éliminer toute mutuelle proposant des prestations superflues pour vous et n'offrant que des garanties insuffisantes pour faire face a vos besoins essentiels.

De plus, il faut tenir compte du délai de carence qui sera éventuellement appliqué par la mutuelle en cas d'accident ou de maladie. En effet, pendant ce délai, vous devrez payer les cotisations, mais les prestations ne vous seront pas versées si vous tombez malade.

Après avoir procédé à un examen minutieux de l'ensemble de vos besoins et des conditions proposées par chaque organisme, il faut utiliser un comparateur de mutuelle pour évaluer le rapport qualité-prix de chacun des organismes que vous aurez présélectionnés. Ce comparatif mutuelle santé vous permettra d'évaluer très facilement l'adéquation des prestations proposées par chacune des mutuelles par rapport à vos attentes. Vous pourrez par conséquent faire une seconde sélection au cours de laquelle vous éliminerez les mutuelles dont l'offre ne répond pas à vos besoins d'une manière pleinement satisfaisante. Après cette opération, il restera peut-être deux ou trois mutuelles. Vous pourrez alors faire votre choix définitif en sélectionnant l'organisme dont les garanties répondent le mieux à vos besoins et dont le tarif est le plus raisonnable.

Les aides que l'État peut éventuellement vous accorder pour le financement de votre assurance complémentaire santé

Si vos revenus sont faibles, vous pourrez bénéficier d'une aide pour votre mutuelle. Le montant de cette aide est fixé en fonction de votre âge. Il varie entre 100 € si la personne a moins de 16 ans et 500 € si elle a plus de 60 ans. En outre, le bénéficiaire peut choisir librement sa mutuelle, car elles acceptent toutes un paiement des cotisations au moyen de cette aide qui est accordée si vos ressources annuelles ne dépassent pas 9590 € si vous vivez seul ou 14 385 € si vous vivez en couple.

Indications relatives au mode de calcul des cotisations à payer à votre mutuelle

Dans tous les cas, les cotisations sont fixées en fonction du nombre de bénéficiaires, du niveau des garanties que vous recherchez et de votre âge. En effet, les tarifs s'accroissent avec l'âge du souscripteur. Il est donc préférable de choisir sa mutuelle lorsqu'on est encore assez jeune. Ensuite, il est toujours possible de demander une modification des garanties si votre famille s'agrandit ou si vos besoins évoluent.

Sachez aussi que les organismes prennent parfois en compte le lieu où vous demeurez, car il semble que les personnes qui demeurent dans des communes rurales sont moins souvent malades que ceux qui habitent dans des grandes villes.

Enfin, certaines mutuelles vous demanderont de remplir un questionnaire de santé dans lequel il faudra indiquer vos antécédents médicaux ainsi que ceux des autres bénéficiaires. Les réponses que vous donnerez seront alors prises en compte pour le calcul de vos primes. Effectuez votre devis mutuelle santé pour tous connaitre.